World March website


World March Blog
14 December 2009

Au Nicaragua, grâce à la Marche, un conflit a pu être évité

Au Nicaragua, notre Marche a obtenu des résultats très concrets et encourageants. Nous avons reçu un rapport de l’Institut Martin Luther King faisant état d’un conflit de rue majeur évité grâce à notre action.
Le 21 novembre dernier à Managua, deux grandes marches politiques et opposées l’une à l’autre allaient certainement finir dans l’affrontement, selon les organisateurs et les activistes du gouvernement et de l’opposition.
Le même jour, un article faisant état des intentions de “La Marche Mondiale par la Paix et la Nonviolence” a été publié à grand tirage. Le journaliste encourageait le dialogue sur la confrontation.

Ainsi, cette référence à la Marche Mondiale par la Paix et la vision qui s’en détachait, a produit des résultats inespérés quant au déroulement de ces marches qui finalement se sont tenues séparément et à des heures différentes, dans le calme et le respect mutuel. N’est-ce pas là le rôle réel de la presse? Nous autres journalistes, quel choix faisons-nous ? Nous mettre au service de la paix ou de la peur ? Faire de notre métier un outil d’ouverture et de promotion de la confiance et de la paix ou préférons-nous en faire un vecteur de peurs et de mal-être ? Il ne s’agit pas d’encourager on ne sait quelle niaiserie réconfortante ni de nier les évènements douloureux de l’actualité. Plus sérieusement, il s’agit d’encourager les reporters, et à travers eux la profession, à s’intéresser à l’autre dimension du réel : initiatives, victoires sur la fatalité ou la maladie, encouragements têtus, progrès trop ignorés, démarches de paix, réconciliations durables, prouesses de toutes sortes. Afin de s’en inspirer et prendre exemple sur le meilleur de l’homme. Je rends hommage à ce journaliste qui, à travers un seul article de presse, a fait du métier que j’ai choisi le plus beau des métiers.

Comments are closed.